Interview équipe Hottest Takes

Interview d’équipe : Jaime Paris joueur Hottest Takes

Bijorn : Salut Jaime, sacré tournoi que le WTC TTS organisé par Greekhammer.
Nos lecteurs ne le savent pas encore mais j’ai particulièrement suivi ton parcours et celui de ton équipe durant tout le tournoi. Merci d’avoir accepté de répondre à cette interview sur toi et ton équipe.


Dans un premier temps, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Jaime : Je m’appelle Jaime, je suis un joueur Space Wolves actuellement à l’université aux Etats-Unis. J’ai commencé à jouer à 40k au début de la 8ème édition, avec mes Ultramarines.
Mon tout premier tournoi était le LVO, depuis cette expérience je continue de m’investir dans les compétitions.
A la fin de la 8ème édition, j’ai commencé à mélanger mes Space Wolves  avec mes Ultramarines, puis en 9ème édition je suis complètement passé aux Space Wolves, en créant  mon propre chapitre successeur appelé « Varagyr », inspiré par la formation exclusive de vétéran servant de garde d’honneur et de conseiller à Leman Russ !

Bijorn : Avant la sortie du Codex Dark Angels, de manière générale les White Scares étaient l’armée Space Marines la plus représentée, mais le choix de ton équipe s’est portée sur les Space Wolves, pourquoi ?

Jaime : Les White Scars mettent beaucoup de pression grâce à leur mobilité et leur létalité. Ils faisaient partie de la meilleure armée de mêlée du jeu. Nous avons décidé de prendre mes Wolves. Comme “contre” aux armées de mêlée rapide, grâce aux multiples effets « fight last » (attaque en dernier) et aux Wulfens qui attaqueront toujours l’ennemi, même s’ils venaient à mourir.
Cela a permis à nos autres listes de ne pas avoir à se soucier des Space Marines et des armées de combat, car ma liste était conçue pour les gérer. En raison de la nature du WTC et du processus d’appariement, les listes pouvaient être conçues pour couvrir les faiblesses des autres, afin qu’ils puissent s’investir pleinement dans leur puissance.

Bijorn : Maintenant que les Dark Angels ont leur codex disponible, on peut observer une grande utilisation de cette armée dans la composition des équipes. A ton avis que vont devenir les Space Wolves depuis l’arrivée des Dark Angels ?

Jaime : Ce que les Dark Angels ont apporté au jeu est une armée très durable qui a toujours le pouvoir de tuer des Space Marines avec des unités telles que les motos d’assaut, un potentiel d’obsec (Objectif Sécurisé) étonnant et un choix secondaire fort. Cela en fait une très bonne liste “tous azimuts”, qui obtient de bons résultats contre la plupart des adversaires.
À mon avis, elle joue un rôle différent dans un événement d’équipe.
Ma liste a été conçue pour affronter des listes très agressives. Les Dark Angels sont un bon choix si vous voulez un joueur dans votre équipe qui ne se soucie pas vraiment de ses adversaires, car il peut toujours marquer des points. Notre joueur de la Deathguard jouait ce rôle, ce qui m’a permis, en tant que joueur Space Wolves, d’être plus agressif.

Bijorn : Maintenant, discutons sur les différents adversaires que tu as affrontés, je t’ai découvert lorsque je regardais les résultats de la première ronde et plus particulièrement les joueurs Space Wolves du tournoi. Je constate que tu mets 20/0 au joueur Harlequin de l’équipe espagnole aka « Guille », alors que les harlequins font partis des armées dominantes. Peux-tu nous parler de cette rencontre et comment as-tu abordé la partie ?

Jaime : Guille n’a malheureusement pas pu jouer, en raison d’événements de la vie. Ils ont fait jouer un remplaçant, qui était un très bon joueur, mais ce n’était pas sa liste, ce qui les a désavantagés.
J’avais un plan solide en partant, voulant utiliser le terrain dense pour avancer, en dépassant d’un côté. L’idée était de le laisser pousser sur un flanc, puis de couper à partir de l’autre flanc où j’avais poussé avec la majorité de l’armée. En s’engageant trop d’un côté et en ayant une bonne défense de l’autre avec mes wulfen et mes dreadnoughts, il était obligé d’engager beaucoup de ressources sur mon “côté faible” pour pouvoir faire des dégâts. Grâce au potentiel de combat de toutes mes unités, j’ai pu tuer une unité de 10 harlies avec mes Wulfens en combat à mort (on ne pouvait pas leur tirer dessus car ils étaient cachés dans une ruine au moment de la charge), puis mes Skyclaws (Serres Sanglantes) ont tué un maître de troupe en combat sur une interruption. J’ai ensuite ramené le reste de mon armée pour tuer les motos en invulnérable 3++ et j’ai quand même pu pousser sur un de ses objectifs primaire.

Bijorn : Durant la ronde 2, vous rencontrez l’équipe « Warmaster », vous ne le savez pas encore à ce moment, mais ils finissent juste derrière vous à la quatrième place du tournoi.
Tu rencontres le joueur Astra Militarum allié Custodes aka « Jpilks » jouant 3 Telemons Heavy Dreadnought, cela semble être une sacrée épine dans « la patte », tu finis par gagner 20/0. Que s’est-il passé ? Comment as-tu géré les Telemons ?

Jaime : Assez bizarrement, les Warmasters sont tous mes amis à Londres, au Royaume-Uni ! J’ai joué contre la plupart d’entre eux, en jouant des parties et en prenant une bière chaque fois que je rentrais chez moi. Je leur parle tous les jours, c’est un groupe de gars formidables, et très bons à 40k.
James adore ses telemons, il les joue depuis 3 ans sans interruption. Ils sont très difficiles à tuer.
J’ai débuté la partie en étant assez nerveux car sa liste avait des manticores derrière les telemons. Ce que je veux faire contre les telemons, c’est les contourner et jouer la mission, mais je ne peux pas car je subis trop de dégâts de l’artillerie des manticores tout au long de la partie. Donc je n’ai qu’une seule option : « RUSH » !
J’obtiens le premier tour, j’ai avancé tout ce que j’avais au milieu de la table, en espérant encaisser ses tirs, puis je l’ai chargé avec tout ce qui me restait. Et c’est exactement ce qui s’est passé !
Malheureusement 2 de ses telemons ont explosé ce qui a fait très mal à mes personnages mais c’était assez drôle à voir.

Bijorn : En ronde 3, vous affrontez l’équipe « German Trolls », tu seras opposé au joueur Tyranid aka « Jimmy », une liste composée de très gros insectes avec 3 Dimachaeron / 2 Scythed Hierodule, une nouvelle fois tu remportes la partie 20/0, en tant que joueur Space Wolves je pourrais dire que ta Saga ne fait que commencer !
Comment as-tu déjoué les plans d’assimilation de l’esprit de la ruche ?

Jaime : La liste tyranide étant une liste de gros monstres effrayants, comme le Dimachaeron et le Hierodule, j’ai pu jouer au jeu du chat et de la souris, où je laissais un monstre me charger en armure de Russ pour l’obliger à « fight last », et bloquer le prochain plus proche en sacrifiant une unité.
Avec de très gros monstres comme ceux-là et peu de tirs, en plaçant mes deux Redemptors juste à côté de mon prêtre des runes (Librarian chez les Wolves et porteur de l’armure de Russ), en utilisant un mur d’un côté et les Wulfens derrière l’autre, cela signifie qu’il ne peut jamais charger sans subir l’Intervention Héroïque de mon prêtre des runes, du Redemptor ou des Wulfens en utilisant le stratagème de contre charge qui permet à n’importe quelle unité Space Wolves de faire une Intervention à 6″.

Bijorn : La ronde 4 du tournoi arrive, on va commencer à voir s’affronter les équipes pouvant postuler au podium ce qui complique les choses car vous rencontrez l’équipe German Scouting, celle qui finira première au classement général.
Bien que la tâche soit difficile, vous restez concentrés sur le match, le pairing tombe et tu rencontreras le joueur Necron aka « braindead », sa liste comporte beaucoup de Wraith en Objectif sécurisé (Obsec) / 2 C’tan dont le Nightbringer, ce match semble très difficile.
Comment la partie s’est-elle déroulée ?

Jaime : Braindead a été un adversaire incroyable. Comme il avait accès à des blessures mortelles et à des Wraiths avec une bonne projection et menacer mes objectifs, je ne pouvais pas le laisser affaiblir mes unités en utilisant le pouvoir de C’tan « Sky of falling stars » (Pluie d’étoiles mourantes) qui inflige des mortels à mes unités, puis charger mes flancs faibles avec les Wraiths.
Donc une fois de plus, le plan était de se précipiter et d’écraser ! J’ai tout avancé, j’ai eu de la chance avec les dégâts qu’il a causés car il a obtenu un résultat trop élevé pour que son pouvoir fasse des dégâts (il doit obtenir un résultat inférieur au nombre de modèles dans l’unité ciblée pour faire des dégâts), et j’étais en bonne position pour gagner la partie. Le plan était de frapper son objectif faible qui avait 5 wraiths, un Lokhust Destroyer et les cryptothralls, de submerger le côté avec le nightbringer pour le garder en combat pendant 2 tours, peut-être le tuer, et le mettre sur zéro primaire comme c’est une mission où il faut contrôler 2 objectifs pour marquer 5 points sur les primaires.

Malheureusement, mon unité de Wolf guard sous doctrine d’assaut, grâce au stratagème « Nature Bestiale » pour les doubles 6 explosifs, a raté une charge de 6″ avec une relance pour 1PC afin de tuer les wraiths sur le côté faible et lui supprimer l’obsec pour que mes incursors le contrôle mais eux aussi ont raté leur charge à 6″. La seule unité qui a réussi à entrer était 5 skyclaws. Cela signifie qu’il a pu tirer sur ces unités, et j’ai perdu ce flanc. Malheureusement, cela m’a fait perdre la partie, car mon adversaire savait exactement comment tirer parti des opportunités qui se présentaient.  

Bijorn : Après connaissance du match et du résultat, si c’était à refaire, changerais-tu de stratégie ?

Jaime : Je la jouerais exactement de la même façon : ruée et charge. La seule différence est qu’en raison de la présence du Nightbringer sur un flanc, je couperais vers le milieu du plateau et viserais l’objectif du milieu au lieu d’essayer de l’immobiliser. Je repositionnerais aussi mon prêtre loup (Chapelain Space Wolves) pour le Cantique de Haine afin de donner le +2 à la charge, car une charge aussi importante ne peut pas être ratée à 6″, si elle peut me faire perdre la partie.

Bijorn : La dernière ronde du tournoi est annoncée, vous affrontez l’équipe de « Poland », vous êtes en bataille pour consolider votre classement, avant la rencontre vous êtes respectivement 4ième et 2ième du tournoi. Tu auras la charge d’affronter le joueur Chaos Daemon aka « Walchuck ». L’équipe Polonaise a un très long historique sur le circuit ETC devenu aujourd’hui le WTC, c’est une équipe très solide à affronter.
Tu réussiras à renvoyer les démons dans le warp 15 à 5, joli travail !
Quelles ont été les difficultés dans cette rencontre ? Pensais-tu faire mieux ?

Jaime : Les Deamons n’ont normalement pas beaucoup de tir et basent leurs dégâts à longue portée sur le souping* ou les smites.
Mon adversaire avait deux unités de 10 Terminators des Emperor’s Children, dont l’une était équipée de combi-plasma. Bien que ceux-ci soient extrêmement dangereux, ils peuvent se téléporter, tuer quelque chose, tirer à nouveau avec le stratagème « cacophonie sans fin », et ensuite faire des charges très fiables de 9″, il ne pouvait pas se permettre de les téléporter car j’ai trop d’unités à protéger. Une fois qu’il les a mis sur la table, leur mobilité est limitée.
La partie était en ma faveur et, tant que je la jouais prudemment, que je ne me précipitais pas, je serais capable de gagner le jeu d’attrition car j’ai plus d’unités à échanger. J’espérais un 20-0, car cela aurait aidé l’équipe qui avait beaucoup de mal. Mon adversaire a pu marquer 60 points, car il a également joué en se concentrant sur la mission et les points. Cela montre que c’est un joueur expérimenté car, même si ce match était perdant pour lui, il a quand même marqué de très bons points pour son équipe.

*Le Souping est un terme utilisé pour parler des listes composées de plusieurs armées différentes, en l’occurrence Démon du Chaos et Space Marines du Chaos avec les Emperor’s Children.

Bijorn : Maintenant que le tournoi est fini, avec du recul si tu devais nommer tes 2 ou 3 meilleures unités de ta liste, quelles seraient-elles ? Si tu avais des changements à faire, tu t’orienterais vers quoi ?

Jaime : C’est difficile à dire !
Selon les matchups, chaque unité avait sa valeur, contre les necrons, la vitesse de mes Wolf Guard était très importante, mais contre les Tyranides, mes Redemptors et ma formation avec le prêtre des runes étaient brutales.
Je pense que j’ai toujours aimé utiliser mon Maître de Chapitre, car il a toujours un potentiel destructeur important.
Puis bien entendu les Wulfens sont extrêmement dangereux et incroyables, particulièrement derrière un mur où ils ne peuvent pas être.

Je ne changerais rien à ma liste étant donné que c’était un tournoi par équipe de 8, mes coéquipiers ont couvert toutes mes faiblesses. Par exemple, je n’ai jamais eu à faire face à du spam de blessure mortelle ou à des listes d’artillerie lourde comme l’Adeptus Mechanicus. Pour les tournois individuels, je n’ai fait que remplacer mon Mantra de force sur le Prêtre Loup par la Litanie de foi pour avoir une certaine défense contre les blessures mortelles.
La liste s’est très bien comportée et j’en suis très content.

Bijorn : Au classement final, vous finissez 3ième derrière deux équipes que vous avez affrontées sans faillir, German Scouting et la Pologne, bravo pour votre performance durant ce tournoi.

Merci d’avoir pris de ton temps pour répondre à mes questions.
Je pense que tous nos lecteurs et particulièrement les Space Wolves te remercieront d’avoir porté notre chapitre si haut, pour un successeur 
😊

Je te laisse le mot de la fin.

Jaime : L’équipe et moi-même sommes extrêmement fiers. Nous avons joué contre certains des meilleurs pays du monde et nous avons réussi à tenir notre rang !
Je tiens à remercier tous les membres de mon équipe pour cette expérience incroyable, et en particulier Liam, qui a été un capitaine extraordinaire et qui a fait un si bon travail avec les appariements. Mes remerciements vont également à l’équipe du WTC pour avoir organisé un tel événement, et à toi, Bijorn pour nous avoir suivi dans cette expérience incroyable !
Les tournois par équipe sont de loin mon type d’événement préféré, et j’espère pouvoir participer à beaucoup d’autres.

Pour tous les fans de Space Wolves, si vous voulez voir mes Space Wolves en action, je fais partie de TabletopLife où je joue pour notre équipe compétitive, ProTabletop, et nous avons des vidéos youtube qui couvrent les rapports de bataille et la décomposition de ma liste.

Merci encore !

Interview d’équipe : Liam Capitaine Hottest Takes


Bijorn : Salut Liam, merci d’avoir accepté de répondre à mes questions.
Bravo pour le parcours réalisé par votre équipe, atteindre la troisième place, ce n’est pas rien quand on voit le calibre des autres équipes, sans parler de ton score individuel qui te place à la 3ième place sur 250 joueurs, juste devant le joueur Français « LamaR ».

Pour commencer, pourrais-tu nous dire comment votre équipe s’est-elle créée ?

Liam : Depuis la pandémie j’ai commencé à faire beaucoup de tournoi 40k sur tts, je croisais toujours les mêmes personnes sur les tables finales, nous avons créé un serveur discord pour continuer de jouer et de s’entraîner ensemble.
Étant dans la team WTC Belgique et le seul joueur jouant sur TTS, nous avons créé l’équipe Hottest Takes avec les joueurs du discord pour participer au tournoi WTC TTS, lorsqu’il fut annoncé.

Bijorn : Comment en es-tu devenu le Capitaine ?

Liam : Je suis devenu Capitaine par défaut, je souhaitais faire les pairing et j’avais l’habitude du jeu en équipe par rapport à mes co-équipiers.

Bijorn : Comment as-tu choisi tes joueurs pour composer l’équipe ?

Liam : Pour la sélection des joueurs, ce fut très simple, on a simplement demandé sur notre discord qui était partant, et l’équipe s’est créée d’elle-même.

Bijorn : Comment avez-vous déterminé les armées et les listes jouées durant le tournoi ?

Liam : Nous avons sélectionné les Codex en fonction des préférences de chacun puis, grâce aux entraînements, nous avons déterminé les listes que nous devions jouer. Dans ce genre de tournoi par équipe, contrairement au solo, il y a toute une phase qui peut souvent faire la différence, celle du pairing, il y a tout un jeu de pierre feuille ciseaux qui se met en place.

Bijorn : Avez-vous une stratégie particulière pour cette phase ?

Liam : La dernière phase est la plus importante car tu détermines 4 matchs d’un coup¹ (lorsque vous avez 2 attaquants et 2 défenseurs validés, il vous reste à déterminer 4 matchs) , nous sacrifions nos listes avec de mauvaises estimations afin de favoriser nos 4 listes avec les meilleures estimations de victoire pour apporter le plus de point.
L’autre stratégie était de mettre notre joueur Adeptus Mechanicus en Première Défense ce qui lui permet de choisir une table avec un maximum de vision car, dans ces conditions, il peut battre n’importe qui.
Cela nous a permis de gagner ou de faire une égalité positive durant le tournoi, bien entendu c’est de la théorie, il peut arriver que la réalité soit tout autre.


Bijorn : Oui, effectivement, cela me rappelle un match durant l’ETC 2019 où l’équipe de France jouait contre la Russie, au début elle pensait avoir un pairing favorable, la réalité s’est avérée très différente et se fut une défaite sévère pour la France.
Au vu des performances de votre équipe, avez-vous d’autres projets en perspective ?

Liam : Oui, nous avons un tournoi international « Tabletop Turtoise » où nous avons inscrit 2 équipes de 5. Pour ma part, les examens arrivent, je vais devoir faire une pause pour m’y concentrer.

Bijorn : Merci d’avoir pris de ton temps pour répondre à mes questions.
Je te laisse le mot de la fin.

Liam : Merci pour ton intérêt !

ps : le score individuel ne veut rien dire dans un format par équipe, car cela dépend énormément si le match est favorable ou non et j’ai toujours eu des matchs favorables ahah !

J’espère que cette  interview d’équipe vous à plu, n’hésitez pas à partager et à commenter la publication. Découvrez plus d’articles ici et là !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

3 réponses

Laisser un commentaire