WARHAMMER 40000 : Analyse codex Death Guard

Cet article est une traduction d’un article écrit par Nick Nanavati sur le site Art Of War. Certaines parties de cette analyse ont été modifiées ou résumées;

Comme pour toutes nos revues de codex. Cette review du codex Death Guard va se poser du point de vue du jeu compétitif. Je vais aussi parler des combos et aborder le codex comme un ensemble. Plutôt que décrire chaque stratagème ou relique un par un. Nous croyons fermement dans le fait qu’un codex doit être pris dans son ensemble.

Les objectifs secondaires :

Pourquoi commencer par les secondaires ? Par ce que pour gagner une partie de 40k, il faut marquer plus de points que l’adversaire, pas tuer l’ennemi. On devrait utiliser la mission comme fil conducteur pour déterminer ce que l’armée que nous créons doit accomplir.

La Death Guard a deux objectifs secondaires incroyablement puissants : « Spread the Sickness » et « Despoiled Ground ». Ce sont des objectifs de contrôle de la table, et la Death Guard et intrinsèquement bonne à ce jeu-là grâce à sa résistance. 

Spread the Sickness vous donne 3pts à chaque fois que vous contaminez un objectif. Pour contaminer un objectif, il suffit qu’une unité d’infanterie de votre armée fasse une action sur l’objectif pendant la phase de mouvement. Il ne doit pas y avoir d’unité ennemie sur l’objectif. Vous devez ensuite lancer un dé et c’est soit on contamine sur un 4+ soit on choisit de contaminer automatiquement mais de prendre D3 Mortelles en échange. Dans la plupart des missions vous aurez plusieurs objectifs dans votre zone. Donc gagner au moins 9 points devrait être relativement facile. Cet objectif est dans la même catégorie que « Déployez les Brouilleurs », qui pourrait être une bonne alternative pour une grande variété d’armées. Par contre, la Death Guard n’est pas particulièrement équipée pour « Déployer les Brouilleurs ». Donc « Spread the Sickness » est une bonne alternative.

« Despoiled Ground » est un objectif secondaire de fin de partie qui vous rapportera 4 à 6pts pour chaque objectif particulier que vous aurez rempli à la fin de la partie. (Occuper différents 1/4 de table, la zone de déploiement adverse, et être proche des objectifs). Celui-ci devrait vous rapporter un grand nombre de points si vous prévoyez de rester en vie à la fin de la partie. C’est un objectif de la catégorie « Battlefield Supremacy » ce qui veut dire que c’est une excellente alternative à « Sur tous les fronts ». C’est extrêmement puissant puisque la Death Guard est lente mais résistante. Les unités auront peut-être du mal à être partout sur la table sur les deux premiers tours. Mais en fin de partie elles peuvent être n’importe où ! 

Étant donné que la Death Guard est naturellement résistante et que les objectifs secondaires du codex sont basés sur le contrôle de la table, et sur le fait de rester en vie à la fin de la partie. On peut raisonnablement penser que vous aimeriez construire la liste autour d’unités solides pour faire « Combattons tant que nous tenons (While we stand we fight) » ou bien avoir un bon plan pour faire « Grind them Down » de façon fiable. Nous avons alors une bonne fondation pour construire une liste d’armée.

Les compagnies de la Peste :

La Death guard offre une grande variété de compagnies de la peste, de façon similaire aux Sœurs de batailles qui ont différents ordres. Chacune a un stratagème, une relique et un trait de seigneur de guerre spécifique que vous pouvez déverrouiller en prenant un détachement où chacune des unités appartient à la compagnie de la peste en question. Mis à part les choses évidentes, une chose qui est à prendre en compte dans le choix d’une compagnie de la peste est le stratagème « Flash Outbreak » qui pour 2 PC vous permet de prendre la contagion associée à la compagnie de la peste du trait de seigneur de guerre et de la donner à n’importe quelle unité de votre armée de la compagnie de la peste en question.

L’inexorable

L’inexorable est sans doute celle qui sera la compagnie de la pestela moins jouée mais j’aimerais en parler un peu. Leur stratagème est un stratagème défensif, qui enlève 2’’ au jet de charge. Rien d’extraordinaire, mais qui peut s’avérer très sympa. 

Leur contagion est une aura offrant un PA additionnelle de -1 et fonctionne aussi bien au tir qu’au CaC. Gardez à l’esprit que toutes les contagions peuvent pour 2PC être placées sur l’unité de votre choix. Et ensuite étendre l’aura de 6’’ (jusqu’à un maximum de 12’’) avec le sort « Gift of plague ». 

Cela tend à donner des listes de tir basées sur une unité de 10 Blightlords et 3 Plague Burst Crawlers. Les Blightlords peuvent utiliser le stratagème « Virulent rounds » pour 1 PC. Pour transformer leurs armes en armes de la peste, ce qui fait un combo avec le trait de l’Arch Contaminator. Qui va permettre de relancer tous les jets de blessures et avec PA -1. Couplé avec 3d6 tirs PA -3 D2/3 des plague burst crawlers sans ligne de vue peuvent faire de la Death Guard une bonne armée de tir. 

The Ferrymen

Qu’est ce qui accompagne le mieux une formidable puissance de feu qu’une armée extrêmement dure à charger ? Rien ! Et c’est exactement ce que sont les « Ferrymen ». 

Leur stratagème “On droning wings” étend la portée d’une de leurs auras de 6”. C’est génial surtout pour une aura qui a une portée de base de 3” qui permet d’annuler les auras adverses. Mais là où cela est vraiment exceptionnel c’est sur le Foul Blightspawn qui porte la relique « Rotten stench vats ». Laissez-moi vous expliquer ce combo. La relique donne au porteur une aura de 6’’. Elle annule tous les bénéfices liés à une charge pour votre adversaire. Cela veut dire que les unités ennemies qui finissent un mouvement de charge à 6’’ de lui ne comptent pas comme ayant chargé et ne s’activent pas en premier pour frapper.

Et donc le joueur Death Guard activera la première unité même s’il se fait charger ! De plus, en retirant tous les bénéfices de la charge, les White Scars n’auront plus le +1 dégât, les Blood Angels perdent le +1 pour blesser, les Repentia la relance des blessures, le Shock Assault pour les space marines etc… Combiné avec le Droning withing et vous avez une aura de 12’’ devenant quasiment inchargeable.

Mais ce n’est pas tout ! La contagion de leur seigneur de guerre et aussi plutôt bonne… Tant que les unités ennemies commencent leur phase de mouvement à portée de contagion leur mouvement est divisé par 2 ! Faites voler un Bloat Drone jusqu’à la ligne adverse. Et ralentissez les tout en les bombardant avec un détachement « Inexorable » accumulant des bolters et des Plague Burst Crawlers.

Mortarion’s Anvil 

C’est la dernière Compagnie de la Peste qui, pour moi, sort du lot. Ils ont aussi la chance d’avoir un super stratagème et trait de seigneur de guerre qui « synergisent » bien. Leur stratagème est utilisé lorsque l’adversaire fait un mouvement de charge. Il vous permet de choisir une unité Death Guard à 3’’ et de réaliser une intervention héroïque.

En raison de la nature de la liste Death Guard que nous créons. Rester sur la table, ne pas mourir, marquer des points au secondaire. Votre adversaire peut essayer d’interagir avec votre capacité de marquer des points de primaire. Et votre capacité à réaliser le secondaire « Spread the Sickness ». Eh bien ! Et si vous pouviez faire des interventions héroïques pour 1 PC, les tuer, et continuer à marquer des points ?

Moi, j’aime ça ! 

Leur trait de seigneur de guerre est incroyable. Il s’agit d’une contagion qui annule la possibilité de l’adversaire de faire une Overwatch ou de défendre la position. Il annule aussi toutes les relances pour toucher et pour blesser. 12’’ d’aura qui annule les relances. Bye bye : les capitaines, les chapelains, les griffes éclair, les Repentia, les Troupe Master Harlequin …

 

Les Unités

Maintenant que nous avons abordé les fondations sur lesquelles une armée Death Guard repose (les secondaires et les compagnies de la Peste), nous pouvons vraiment commencer à parler des unités du codex.

Mortarion

Quel genre de revue sur la Death Guard ne consacrerait pas une section entière à Mortarion ?

Tout le monde parle de Mortarion, certains le trouvent excessivement fort alors que d’autres essayent de trouver une façon de le contrer. Je vais d’abord vous expliquer comment il fonctionne, et ensuite partager mes idées sur l’évolution de la méta pour le contrer. 

Son profil a reçu plusieurs modifications (endurance 8 !). Mais surtout, ses règles spéciales ont été complètement transformées. Tout d’abord, il a perdu « Mort au faux Empereur ». Ça ne parait pas énorme, mais quand on se rappelle de Mortarion qui était un véritable mixeur… Car combiné avec Prescience, cela donnait beaucoup d’attaques additionnelles sur 5+, avec une base de 21 attaques. 

Aujourd’hui, Mortarion ne tue même pas 5 Intercessors ou 3 Blade guards en statistique, si on imagine que l’adversaire utilise la physiologie transhumaine. Vous ne me croyez pas ? Regardez:

21 Attaques =>21 touches (on part sur 100% de touches car il touche sur 2+ relance les 1)

Avec la physiologie transhumaine Morty les blessera sur du 4+ relance des 1 (il n’est pas core donc ne bénéficie pas des relances de l’Archicontaminateur) ce qui fait un taux de blessure de 58%.

21 touches x 58% donnent 12.36 blessures, avec une PA de -2, la sauvegarde à 3+ passe à 5+ ce qui donne 12.36 blessure x 66.67% ce qui donne 8,15 dégâts. Le sergent survit avec 1 ou 2 PVs…

Vous pouvez tenter le profil « evicerating blow », mais cela finira de la même façon d’un point de vue mathématique…

Cela veut dire que Mortarion peut se retrouver bloqué au CaC, contrairement à la version précédente du codex. Il N’EST PLUS la machine à tuer qu’il était auparavant. Il est ultra résistant par rapport à avant, mais il peut être bloqué et ignoré.  

Ça n’est pas tout ce que fait Mortarion. Il n’a pas 1, ni 2, ni 3, mais 4 traits de seigneur de guerre. Trois d’entre eux sont prédéfinis, lui donnant une aura de 3’’ qui annule les auras adverses, un FNP à 5++, et une aura de relance des blessures pour les unités core avec arme de la peste (Archicontaminateur). Le quatrième trait est laissé au choix du joueur parmi toutes les compagnies de la peste. En général on voudra toujours lui donner celui des « Mortarion’s Anvil » pour empêcher l’adversaire de faire ses relances et le rendre aussi résistant que possible. C’est génial d’avoir quatre traits de seigneur de guerre, et ça fait de Mortarion un vrai monstre ! Mais il y a plusieurs inconvénients.

Mortarion n’a pas le mot clé « Plague Company ». Alors que le boost de toutes les unités Death Guard parait très fort à la première approche, cela veut dire que vous ne pouvez pas les améliorer avec le stratagème « Flash Outbreak » ou l’extension des auras avec les « Ferrymen ». 

Mortarion est une figurine avec de la résilience, et une présence sur la table que l’on n’a encore jamais vue sur la V9. Par contre, il n’est pas impossible à tuer et loin de là. Annuler les relances, les auras, et réduire les dégâts subis, les FNP à 5++, et les 18 PV sont incroyables. Jusqu’à ce qu’il croise des Retributors équipés de multi-fuseurs (sœurs de bataille) ou des Chevaliers Gris. Contrairement à la plupart des pièces maitresses du jeu, il ne peut pas se cacher derrière un mur en cas de besoin. Il est juste trop gros pour bénéficier des occultantsoccultants avec ses 18 PV et ses ailes immenses. Cela veut dire que quand vous croisez un contre, il n’y aura pas de plan B. Vous aurez perdu 490 points, point final. 

Alors qu’il parait extrêmement difficile à tuer pour beaucoup d’armées, ce qui lui donne la réputation d’être OP intéressant pour beaucoup, il risque d’avoir du mal à passer beaucoup de rondes sur un tournoi, car des contres risquent de pointer le bout de leur nez. Je pense que sa popularité va pousser beaucoup de gens à modifier leurs listes pour le contrer. Soit en le tuant, soit en l’ignorant. En partant du principe qu’ils arrivent à faire l’un ou l’autre bien entendu, il sera alors neutralisé. Je pense que les meilleurs joueurs trouveront un moyen pour dépenser les 500pts pour une solution plus stable. Ceci étant dit, il doit être pris au sérieux et vous devez avoir un plan pour le gérer. 

 

Lord of Contagion / Virulence / Malignant Plague Caster

Ceux-ci sont vos choix de QG, le Lord of Contagion vous permet d’augmenter vos capacités de contagion tout en étant une brute au CaC. Le lord of Virulence est le personnage idéal pour assister une liste de tir, et le Malignant Plague Caster est votre meilleur sorcier. Rien de tout ceci ne casse trois pattes à un canard, mais il y a des combos sympas à faire en associant un des traits de SDG de Mortarion Living Plague, la relique « Fugaris Helm » et le stratagème Ferrymen Droning Wings pour avoir une aura de 12’’ dans laquelle l’adversaire ne bénéficiera pas de ses auras. (Note : ce combo ne peut pas se faire si vous jouez Mortarion). 

 

Les Pox Walkers

Je pense que ces petits zombis sont sous-cotés. Ils ne sont pas chers, sans peur, et sont la seule unité capable de faire des écrans dans ce Codex. La plupart des listes en auront 40 à 60, pour jouer la mission, apporter l’aspect objectif sécurisé, et faire des écrans. Ils ont aussi un nouveau stratagème « The Dead Walk Again » pour faire revenir des pox à la phase de commandement, ce qui permettra de voler ou contester un objectif. 

 

Les Plague Marines

On ne va pas se mentir, ils ne sont plus ce qu’ils étaient. Le nerf des fléaux, la perte de la mort au faux Empereur, et le gros nerf des grenades buboniques les ont grandement rabaissé. Ceci étant dit, ils n’errent pas sur la table sans but…C’est l’unité avec l’objectif sécurisé la plus résistante du codex, ils aideront à lutter contre un adversaire cherchant à contester et voler des objectifs. 

 

Le Noxious Blightbringer

Je le trouve sous-évalué, donner +1 au mouvement des unités core est vraiment un bon bonus pour une armée plutôt lente. Avec l’avancée inexorable, vous savez que vous irez loin. Il a aussi une très bonne relique (Daemon’s Toll). Elle permet une fois par partie de choisir une unité à 6’’ et de l’empêcher de se désengager sur un 2+. Dans un monde où l’adversaire peut utiliser le stratagème « Desperate breakout », les gens espèrent pouvoir vous tirer dessus. Le leur retirer peut s’avérer monumental

Le Foul Blightspawn

J’en ai déjà parlé dans la section Ferrymen, mais il est tellement bon qu’il mérite une section à part entière. Je souligne aussi qu’il est facile d’insérer un détachement Death Guard dans une liste sous forme de « soupe » (un mix de factions du Chaos). Avec une large bulle de mouvement de 12’’, une bulle de 12’’ annulant les auras, une aura de 12’’ du foul blightspawn, et le Blight Bringer qui empêche de se désengager. Ça peut changer la donne pour pas mal de listes du Chaos. 

 

Le Tallyman / Les Blightlords

Le Tallyman est un autre personnage qui a sa place dans pas mal de listes Death Guard. Avec la relique Toll Keeper, il peut donner l’explosion des tirs sur des jets de 6, +1 pour toucher, et la récupération de PC, que demander de plus ? C’est vraiment la cerise sur le gâteau pour un détachement Death Guard de tir de la compagnie de la Peste Inexorable. 

 

Les Foetid Bloat Drones

Les Bloat Drones, en particulier ceux avec la tondeuse, amène un élément ultra mobile à une liste Death Guard. C’est une des rares unités avec le mot clé Vol dans le codex et dont on a cruellement besoin. Ils tapent très fort au CaC avec 12 attaques, force 7 PA -2 et 2 dégât flat. De plus, ils bénéficient fortement du malus de -1 en endurance à l’adversaire. Pour 135pts ils sont rapides, méchants et solides. Ils ont aussi un stratagème pour 1PC qui permet de faire des interventions héroïques à 6’’. 

 

Vous vous souvenez de ce que je disais au sujet de votre adversaire qui essaierait de vous voler vos points d’objectifs primaires ? Eh bien ! C’est une stratégie moins attractive avec des interventions héroïques à 6’’ d’un Bloat Drone. Cela limite la dépendance aux Mortarion’s Anvil pour bénéficier du stratagème d’intervention héroïque. Ce qui laisse de la place pour les Ferrymen ou les Inexorables. 

 

Les Plague Burst Crawlers

Les Plague burst Crawlers sont ceux qui vont sans doute le plus bénéficier du +1 pour toucher que les machines démons ont gagné. Ils apportent des tirs indirects de bonne qualité, ce que le Chaos n’a jamais eu auparavant. Honnêtement, c’est un sacré changement de paradigme pour le Chaos parce que pour la première fois on pourra tuer des unités solides, cachées derrière un mur, sans les charger. Cela donne au Chaos un tout nouveau style de jeu où ils peuvent attendre et mettre la pression à l’ennemi à distance tout en rendant l’armée quasiment impossible à charger. De plus, avec un petit effort de construction de liste, ils peuvent devenir de très bons candidats pour le secondaire Combattons tant que nous tenons. Personne, et je dis bien personne ne tue un Plague Burst Crawler caché derrière un mur (Ok, peut-être les GK)…

Combinons tout ça

Plus tôt cette semaine, j’ai fait ma première partie avec la nouvelle Death Guard contre Richard Siegler et ses Blood Angels avec beaucoup de réussite. Vous pouvez retrouver la partie sur notre chaine YouTube. Je trouve que la liste que j’ai jouée est un bon point de départ pour les nouveaux joueurs aussi bien que pour les vétérans. 

 

Death Guard supreme command

 

Mortarion- SDG, gloaming bloat, putrescence vitality, miasma of pestilence, gifts of plague 490

 

Death Guard vanguard- the Ferrymen

Lord of Contagion- plague reaper, trait de SDG sup.- the droning 120

20 pox walkers 100

10 pox walkers 50

10 pox walkers 50

3 death shroud terminators 150 x 3 = 450

Foul blight spawn- volting stench vats 75

Noxious blight bringer- daemons toll 60

Bloat drone- flesh mower 135

Bloat drone- flesh mower 135

Plague burst crawler 165

Plague burst crawler 165

Conclusion

La Death Guard possède pléthore de styles de jeu, en tant que mono-Codex mais aussi en tant que soupe. Avec le temps, je pense que les joueurs commenceront à explorer certains des combos les plus puissants, comme le Foul Blight Spawn avec des démons de Slaanesh, ou des Plague Burst Crawlers fournissant le support à des listes de CaC de SMC.

Globalement, je pense que la Death Guard ébranle assez la méta sur le court terme. Elle va contrer naturellement la plupart des choses que les Space Marines font (en annulant des auras et relances, et en réduisant l’efficacité du spam d’armes à dégâts 2). Inévitablement, elle va détrôner les Space Marines puisqu’ils auront un matchup compliqué et défavorable. Par contre, à cause de leur faiblesse face aux Sœurs de Bataille et aux Chevalier Gris, je ne pense pas que la Death Guard remplace les Space Marines sur la plus haute marche du podium. La structure même de la méta vacille, et nous assistons à une course pour savoir qui atteindra le sommet une fois que la poussière sera retombée

J’espère que cette  présentation de codex vous à plu, n’hésitez pas à partager et à commenter la publication. Découvrez plus d’articles ici et là !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

3 réponses

  1. Bonjour la team
    Merci pour toutes ces informations
    Le passage sur la contamination des objectifs et l annulation des auras adverses pour un joueur de chapelain sm comme moi est très instructif.
    Je n ai pas la place de rebondir sur toutes les infos mais l article est très complet donc merci et beau boulot.
    Bonne journée.

  2. Y’a une grosse erreur sur “Spread the Sickness” c’est SOIT on contamine sur un 4+ SOIT on choisit de contaminer automatiquement mais de prendre D3 Mortelles en échange
    Et sur “Despoiled Ground” c’est juste 4 points par objectif SAUF celui des quarts de table qui peut passer à 6 points si in a une unité dans chaque quart de table :p

    Perso, je pense qu’une petite relecture / actualisation de l’article s’impose 😉

Laisser un commentaire